Le félin le plus menacé de la planète

Le lynx ibérique s’avère être le félin le plus menacé du monde. Il y a dix ans sa population ne dépassait pas la centaine d’individus au sud de l´Espagne. Mais grâce au programme Life Iberlince – récompensé par l’Union Européenne comme l’un des meilleurs projets environnementaux cofinancé avec ses fonds – le nombre de ces mammifères est passé de 92 en 2002 à 312 en 2012 ! Le recensement est réalisé à l’aide des pièges photographiques, camouflées dans leurs habitats. Les marques du pelage – similaires aux empreintes digitales chez les humains – permettent des différencier les individus. Depuis quinze ans, les chercheurs élèvent des dizaines de lynx au sud de la péninsule ibérique. Et ils leur apprennent à craindre l’être humain et à le fuir. Ils les réintroduisent dans leur milieu un an plus tard. Des nombreux propriétaires de terrains et des sociétés de chasseurs coopèrent avec le projet pour l’amélioration de l’habitat du félin.

Mais aujourd’hui, un nouveau problème menace le lynx ibérique, dont le régime alimentaire se compose à 95 % de lapins : une maladie virale s’attaque à ces proies faisant chuter à nouveau la population du félin. D’un côté, parce que celui-ci refuse de se reproduire avec l’estomac vide et d’un autre côté parce qu’il s’éloigne de son habitat à la recherche de nourriture s’exposant à se faire heurter par des voitures. Les chercheurs étudient déjà des solutions à ce problème.

Car la chiffre de lynx tués par des voitures a triplé ces dernières années à cause du manque de nourriture mais aussi en raison du mauvais état des routes et de l’augmentation même de la population de ces félins. Le programme Life Iberlince a un budget de 36 millions d’euros, dont 61 % apportés par l’Union européenne.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*