La science pourrait-elle trouver notre âme sœur ?

Une École Neuroscientifique de l’Amour a été inaugurée en Espagne. Une équipe de coachs spécialisés dans la synapse interpersonnelle dispense des cours de 150 € à Madrid, à Barcelone et à Valence. Le programme s’appuie sur les découvertes du Dr Helen Fisher, anthropologue canadienne et auteure de Pourquoi nous aimons ? (2004), qui affirme que la neuroscience peut expliquer les raisons pour lesquelles nous tombons amoureux de certaines personnes et pas d’autres. Les niveaux de dopamine, de testostérone, d’œstrogène et de sérotonine de chaque personne conditionneraient la connexion ou non entre deux individus. Les facteurs non biologiques, comme l’éducation, la culture, les expériences, l’entourage ou l’apprentissage ne représenteraient ainsi que 30 % des facteurs décisifs. Après ce décryptage des mystères de l’amour et cette démystification en règle, les bons élèves devraient repartir avec une boîte à outils solide pour trouver un compagnon sur-mesure.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*