À Cordoue, sur les chemins de Sefarad

Cinq siècles après l’expulsion des Juifs d’Espagne, le pays veut mettre en valeur son héritage hébreu. La red de juderías de España (« réseau de quartiers juifs d’Espagne », en castillan) regroupe dix-neuf municipalités, dont Cordoue, qui restaurent depuis vingt ans des maisons, des rues, des palais et d’autres bâtiments d’époque séfarade. À noter, que la communauté juive y est quasiment absente de nos jours : seuls 15 000 d’entre eux sont présents en Espagne contre 600 000 en France.

Située au cœur de l’Andalousie, Cordoue propose un itinéraire culturel, gastronomique et touristique unique. Désormais, plusieurs restaurants sont spécialisés dans la gastronomie séfarade. Certains antiquaires vendent des objets d’époque et de nombreuses boutiques réalisent de l’artisanat (bijoux, cuir, et.) inspiré du style Hébreu ibérique. En particulier, les artisans situés dans l’ancien souk. On trouve également une ancienne maison séfarade ouverte comme musée ainsi qu’une synagogue du Moyen Âge. Dissimulé sous une église, le temple hébraïque fut redécouvert au XIXe siècle, puis classé sur la liste du patrimoine mondiale par l’Unesco en 1994 (soit la même année que l’extension de la mosquée-cathédrale de Cordoue). Après dix mois de travaux de restauration, la synagogue peut être à nouveau visitée depuis le 30 octobre 2018.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*