Melania, la première victime de Trump ?

President Donald J. Trump and First Lady Melania greet service members at the Salute to Our Armed Services Ball at the National Building Museum, Washington, D.C., Jan. 20, 2017. The event, one of three official balls held in celebration of the 58th Presidential Inauguration, paid tribute to members of all branches of the armed forces of the United States, as well as first responders and emergency personnel. (DoD photo by U.S. Army Sgt. Kalie Jones)

La Première dame des États-Unis, Melania Trump, s’est présentée comme « la personne la plus harcelée au monde », dans un entretien diffusé jeudi 11 octobre sur la chaîne ABC. Cette expérience explique son engagement dans la campagne « BeBest » contre le harcèlement en ligne.

Est-ce pourtant la vérité ? Peut-être… Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en 2017, sa femme – qui se tient plutôt à l’écart des sujets politiques – est devenue « la » cible des opposants au président. Parmi les principales critiques qui lui sont destinées, on compte celles sur son physique, son passé et sa tenue. D’ailleurs, on remet en cause son intelligence et la légitimité de son mariage avec Trump, considéré comme une liaison par intérêt.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*