Débat : faut-il taxer davantage l’alcool ?

L’alcool est la deuxième cause de cancer après le tabac et la première cause de mortalité chez les 15-30 ans. Faut-il le taxer davantage ? La plupart des consommateurs interrogés semblent ne pas être d’accord, mais plusieurs médecins ont écrit jeudi 11 octobre à Agnès Buzyn, ministre de la Santé. Ils lui demandent de taxer plus fortement l’alcool pour financer une vaste campagne de prévention contre l’addiction, car ils peinent à se faire entendre. À l’heure actuelle, le vin est taxé à hauteur de 20 % contre 60 % pour les spiritueux, soient 4 milliards de recettes fiscales par an. Les lobbies du secteur estiment cela bien suffisant. Chaque année, la consommation d’alcool couterait cependant à l’État et à l’Assurance Maladie, la somme de 120 milliards d’euros.

Bien que légal, l’alcool reste une drogue dure, que les chercheurs jugent bien plus nocive que le cannabis. Alors, pourquoi l’alcool est-il toujours légal ? Il s’agit d’une drogue dure socialement acceptée. La problématique de la légalisation du cannabis conduit la communauté scientifique à mener de plus en plus d’études portant sur les dangers et les bénéfices de cette substance. Une équipe de chercheurs de l’Université du Colorado aux Etats-Unis a passé en revue l’ensemble des données d’imagerie existantes permettant d’analyser les effets de l’alcool et du cannabis sur le cerveau. Leurs résultats suggèrent qu’en termes de « santé cérébrale », l’alcool provoque plus de dégâts que la marijuana. Dans leur étude, les chercheurs américains mettent en évidence le lien entre la consommation d’alcool et les modifications à long terme de la structure des matières blanche et grise du cerveau. En revanche, en ce qui concerne la consommation de marijuana, aucun effet significatif à long terme n’est constaté sur la structure cérébrale. Ces dernières années, d’autres études ont montré des résultats similaires. Comme celle de 2015, où des scientifiques ont comparé la toxicité de 10 drogues communes : le cannabis, l’alcool, le tabac, l’héroïne, la cocaïne, etc. Résultat : le cannabis serait moins dangereux que l’alcool, le tabac et les autres substances illicites.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*