En Inde, dans le premier hôpital pour soigner les éléphants

Fin novembre, le premier centre de soins destinés ces pachydermes indiens a été inauguré dans la ville sacrée de Mathura, au nord du pays. L’établissement de plus de 2 000 m2 comprend un service gériatrique pour accompagner les vieux pachydermes dans leurs derniers jours. Une première pour le pays qui accueille le plus d’éléphants d’AsieDes soins vétérinaires sont également dispensés aux éléphants blessés et malades. Doté de rayons X numériques sans fil, d’imagerie thermique, d’ultrasons mais aussi d’une section de quarantaine, le centre attire de nombreux touristes locaux et étrangers curieux de découvrir le nouvel abri vétérinaire des pachydermes. « Ces éléphants en captivité ne sont pas destinés à être utilisés ni maltraités et doivent recevoir le respect dont un animal a besoin », a déclaré Geeta Seshamani, cofondatrice de Wildlife SOS, l’organisation à but non lucratif à l’initiative de l’hôpital.

En Inde, les éléphants sont un symbole culturel et religieux. Ils sont largement exploités pour les attractions touristiques du pays. Nombreux d’entre eux sont maltraités et torturés par leurs propriétaires. Leur espèce est menacée en Inde où leur population est passée de près de 30 000 en 2012 à 27 000 en 2017. D’ailleurs, l’activité humaine pousse les éléphants à quitter leur environnement naturel où ils peuvent être tués par des braconniers pour leurs défenses d’ivoire très convoitées. Ces dernières années, d’autres pays ont également ouvert des hôpitaux d’éléphants, comme la Thaïlande ou le Laos.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*