Amphores, la déco antique qui cartonne

L’entreprise espagnole Ánforas de Mar (“amphores de mer”, en castillan) propose un nouvel objet de déco : des répliques d’amphores de l’antiquité vieillies dans les fonds de la Méditerranée, à l’image de celles découvertes dans les épaves de nos ancêtres. Ils se basent dans sur des modèles de poteries ibères, grecques et romaines, trouvées entre le VIIe siècle av. J.-C. et le Ier siècle apr. J.-C. pour créer des nouvelles amphores selon les méthodes traditionnelle de ces civilisations méditerranéennes. Depuis 2 000 ans, ces pièces ont servi à préserver et transporter des vins, des parfums, des fruits, des médicaments et des poisons.

Les fondateurs de la société ont développé un processus de trois ans qui permet d’accélérer le vieillissement de façon naturelle, tout en restant respectueux de l’environnement. Il aide également à la régénération du zooplancton. Avant l’immersion, ils soumettent les pièces à une électrolyse (activation électrique) pour éroder l’argile. Ainsi le plancton marin ne glisse pas et adhère plus facilement aux parois de terre cuite. Puis, les amphores sont immergées dans une centrale thermique qui concentre de nombreux organismes marins (coquillages, plancton, mollusques, etc.) Il s’agit d’un système de tuyaux installés au fond de la mer, permettant la recirculation de la vie marine concentrée autour des pièces.

Ces amphores sont vendues numérotées aux alentours de 700 € avec un certificat d’authenticité et un livret portant sur l’histoire du modèle choisi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*